(Suisse) Economie verte : «There is no Alternative» - et si c'était vrai?  | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

Et si la célèbre phrase de Margaret Thatcher, qu’elle appliquait au libre marché : «There is no Alternative», était vraie pour l’économie verte ?
Depuis plus de 50 ans, depuis Cousteau, Bombard ou Rachel Carson, pionniers dans les années 1960 de la dénonciation des crimes contre la nature, nous savons que nous surexploitons les océans, fragilisons les sols, abattons les forêts tropicales, sapons la biodiversité, favorisons la désertification, propageons sur la planète entière un modèle de consumérisme inégalitaire qui nous conduit droit dans le mur, aux plans écologiques, économiques et sociaux. Qui est vraiment heureux et s’épanouit par la fuite en avant dans un matérialisme sans fin, une fois ses besoins de base satisfaits ?