Échos circulaires de la matière organique
3.3K views | +2 today
Follow
Échos circulaires de la matière organique
D'ici, d'ailleurs, double fil rouge : économie circulaire et matière organique. Exemples de sujets de prédilection : les bio-déchets, la conservation des sols, le compostage, les nouvelles filières de la bio-économie, le marc de café, les circuits courts, etc. Tout est lié.
Your new post is loading...
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(Loiret) Les travaux débutent à Escrennes. L'unité sera opérationnelle en 2019.

(Loiret) Les travaux débutent à Escrennes. L'unité sera opérationnelle en 2019. | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

Les premiers coups de pioche - des travaux préparatoires - ont été donnés dans la zone Saint-Eutrope, à Escrennes. Début 2019, une unité de méthanisation pourra fonctionner sur un terrain d'un peu plus de 3 hectares, situé en continuité de l'entreprise Jourdain, le long de la RD 2152. Un soulagement pour Beauce Gâtinais Biogaz, qui a eu bien du mal à boucler son projet.
Il aura fallu près de quatre ans pour lancer les travaux de construction « d'un bâtiment industriel de production de biométhane et de stockage de digestats liquides et solides ». Le permis de construire a été obtenu en 2013 et toutes les autorisations administratives ont été accordées dès 2014. Mais la subvention de l'Ademe (agence de l'énergie) jugée trop faible par Beauce Gâtinais Biogaz, puis le départ du partenaire technique (Idex) ont laissé craindre un abandon du projet, faute de rentabilité. L'entrée au capital d'Engie Biogaz à hauteur de 32 %, aux côtés des historiques Sicap (34 %) et AgroPithiviers (34 %) a permis de débloquer ce dossier.
Le projet Beauce Gâtinais Biogaz permettra la création de trois emplois directs et de plusieurs autres indirects en phase d'exploitation (transport des matières et du digestat, épandage).

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(Auvergne-Rhône-Alpes) Cuma luzerne de Bresse : sécurité, efficience économique et agronomique

(Auvergne-Rhône-Alpes) Cuma luzerne de Bresse : sécurité, efficience économique et agronomique | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

La cuma luzerne de Bresse est née en mai 2011, elle regroupe 13 éleveurs adhérents (exploitations laitières, volailles de Bresse, et chèvres). Trois ans plus tard, l’unité collective de séchage de luzerne de la commune de Lescheroux entrait en activité, alliant trois énergies : solaire, méthanisation et biomasse. Frédéric Bernard, président de la cuma, dresse aujourd’hui un bilan positif de ce projet collectif.

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(Vendée) AgriBioMéthane va ouvrir la première station-service « verte »

(Vendée) AgriBioMéthane va ouvrir la première station-service « verte » | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

Comment faire le plein à la ferme ou presque. Ce sera le cas en septembre prochain à Mortagne-sur-Sèvre, en Vendée, où va s'ouvrir une station de biométhane carburant, le bioGNV, issu de la transformation d'effluents agricoles et de déchets agroalimentaires. Jusqu'à présent, l'unité injectait sa production dans le réseau de gaz naturel de GRDF, contribuant à alimenter près de 2.100 habitants et des acteurs de l'agroalimentaire. Cette station est une nouvelle étape qui alimentera jusqu'à huit camions par heure, avec une voie pour véhicules légers. Elle disposera d'une capacité supérieure à 1.000 tonnes d'« Agricarbur » par an, l'équivalent de 1 million de litres de gasoil, soit la consommation annuelle de 800 véhicules particuliers ou de 40 poids lourds.

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(Oise) Méthanisation : L’UTC et UniLaSalle créent un groupement d’intérêt scientifique

(Oise) Méthanisation : L’UTC et UniLaSalle créent un groupement d’intérêt scientifique | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

C’est sur la « voie solide » que vont se concentrer l’Université de Technologie de Compiègne (UTC) et l’Institut Polytechnique LaSalle de Beauvais (UniLaSalle). Les deux fabricants de matière grise ont annoncé la création d’un Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS), afin de développer les procédés de biométhanisation en région Hauts-de-France et sur le territoire du Pôle de compétitivité IAR (Industries et Agro-Ressources). Intitulée « Solimétha », pour Méthanisation de sous-produits d’origine agronomique et agro-industrielle en voie sèche, solide ou pâteuse, la convention, renouvelable, engage les deux établissements pour 4 ans.

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(France) Enercoop se lance dans la fourniture de gaz renouvelable

(France) Enercoop se lance dans la fourniture de gaz renouvelable | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

Le fournisseur coopératif d’énergie 100% renouvelable se lance désormais sur le marché du gaz. Enercoop a annoncé fin avril 2017 avoir obtenu, dans un arrêté en date du 29 mars dernier, l’autorisation d’opérer comme fournisseur de gaz pour des clients domestiques sur le territoire français.
Si le marché du gaz hexagonal est encore essentiellement approvisionné par les combustibles fossiles, le gaz vert (biogaz) issu de la méthanisation connaît un évolution constante lui permettant de jouer un rôle dans la transition énergétique des territoires. L’injection de gaz renouvelable dans les réseaux constitue en effet un élément déterminant dans le projet de transition énergétique posé par le gouvernement et cela aussi bien dans le domaine énergétique que dans celui du traitement des déchets. A ce jour, 26 sites d’injection biométhane composent le marché français du gaz renouvelable, soit une capacité annuelle de 410 GWh en augmentation de 47% par rapport à 2015.
Une évolution prometteuse à laquelle le fournisseur d’énergie coopératif Enercoop entend bien participer. La coopérative, qui vient de se voir octroyer l’agrément pour la fourniture de gaz naturel sur le territoire français, agira ici selon le même modèle utilisé sur le marché de l’électricité, via des contrats d’achat directs auprès des producteurs. Elle s’inscrit donc toujours dans une logique de circuit court et espère proposer une offre de gaz renouvelable dès 2019.

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(Canada) Un programme pilote de tri à la source original : "dog poop power"

(Canada) Un programme pilote de tri à la source original : "dog poop power" | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

Selon le maire de Waterloo, Dave Jaworsky, les excréments de chiens représentent entre 40 et 80 pour cent des déchets qui emplissent les poubelles des rues de la ville.

 

Dans le cadre du projet-pilote, les résidents devront déposer les excréments de leur chien dans des bacs spéciaux prévus à cet effet, afin d'être méthanisés.

 

Ce processus génère du biogaz, un mélange de dioxyde de carbone et de méthane, qui peut ensuite être brûlé pour produire de l'énergie. Les matières résiduelles sortant du processus peuvent servir d'engrais.

 

Malheureusement, le projet n'offre toujours pas de solution aux propriétaires de chiens malpolis qui abandonnent toujours les crottes de Fido sur le trottoir...

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(Monde) Copier les termites pour (mieux) produire du biogaz

(Monde) Copier les termites pour (mieux) produire du biogaz | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

Le biogaz, c'est aujourd'hui : du biocarburant pour les véhicules, du gaz de ville, de la chaleur, de l'électricité... Mais les plus efficaces dans la méthanisation restent les termites ou les vaches. C'est pourquoi la recherche industrielle étudie de très près le système digestif de ces êtres vivants, dans l'espoir de pouvoir le copier. Une expérience de biomimétisme à découvrir en images. 

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(France) Méthatec : le méthaniseur domestique qui transforme vos déchets en électricité 

(France) Méthatec : le méthaniseur domestique qui transforme vos déchets en électricité  | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

Si le processus de méthanisation est bien connu pour la revalorisation énergétique des déchets verts en provenance de l’agriculture ou de l’industrie agroalimentaire, il n’avait encore jamais été appliqué à l’échelle du consommateur. C’est ce que propose aujourd’hui aux ménages l’entreprise française SCTP Industries via son nouveau dispositif de méthanisation domestique capable de produire de l’électricité. L’appareil, installé dans votre jardin, produira du biogaz ainsi qu’un digestat susceptible de servir d’engrais sur la base de vos simples déchets organiques. Explications.
NDLR : la supposée prépondérance des installations de production de biogaz sur "décharges et incinérateurs" (??) est à relativiser, cf. tableau de bord du biogaz en France p. 3.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(Hérault) Amétyst, un échec industriel et financier

(Hérault) Amétyst, un échec industriel et financier | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

Pour le dernier volet de cette série consacrée au rapport annuel de la Cour des comptes, nous nous penchons sur l'unité de traitement des déchets de Montpellier Méditerranée Métropole, Amétyst.
Amétyst, un échec industriel et financier Albane Canto
Le manque d'exutoires a conduit l'agglomération de Montpellier à se lancer dans le tri mécano-biologique et la méthanisation à grande échelle. Mais cela n'a pas été une réussite, estime la Cour des comptes dans son rapport annuel. « Dès son inauguration en juillet 2008, l'exploitation de l'usine a été affectée par de nombreux dysfonctionnements », dont le rendement insuffisant des méthaniseurs et des nuisances olfactives. « La réception des travaux de construction a donc été refusée par le collectivité », rappelle la Cour des comptes. Suite à un incendie accidentel en septembre 2011, l'installation a été arrêtée jusqu'en avril 2012.

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(France) Projet d’arrêté approuvant un cahier des charges pour la mise sur le marché et l’utilisation de digestats agricoles en tant que matières fertilisantes 

La disposition visée au point 3 de l’article L. 255-5 et à l’article R. 255-29 du code rural et de la pêche maritime (CRPM) permet au ministre chargé de l’agriculture d’autoriser par arrêté l’utilisation et la mise sur le marché de matières fertilisantes, adjuvants pour matières fertilisantes et supports de culture visés à l’article L. 255-1 conformes à un cahier des charges.

Le projet d’arrêté concerne l’approbation d’un cahier des charges concernant certains digestats d’origine agricole (répondant à la définition des matières fertilisantes visées à l’article L.255-1 du CRPM).

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(Lot) Le groupe coopératif Capel s'associe à Fonroche Energie pour une unité de méthanisation à Gramat 

(Lot) Le groupe coopératif Capel s'associe à Fonroche Energie pour une unité de méthanisation à Gramat  | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

Le groupe coopératif lotois Capel a choisi de s'adosser à l'expertise du lot-et-garonnais Fonroche Energie pour réaliser une unité de méthanisation sur un site voisin de son usine de Gramat, dans le Lot. Un investissement de 11 millions d'euros qui doit faire baisser sa consommation de propane.

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(Chine) 160 comtés de démonstration dans le secteur du biogaz

La Chine envisage de construire 160 comtés de démonstration biogaz et agricole d'ici 2020, pour atteindre une production annuelle de 8 milliards de mètres cubes. Cet objectif a été publié par l'Administration nationale de l'énergie dans le cadre du 13e plan quinquennal concernant le développement des bioénergies.

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(Europe) Engie se renforce dans la production de gaz à partir de biomasse sèche

Le groupe Engie a indiqué vendredi, dans un communiqué, avoir noué deux nouvelles collaborations, en Suède et aux Pays-Bas, destinées à développer les techniques de conversion de biomasse sèche en gaz.
L'approche classique, très développée et répandue, de la conversion de la biomasse en gaz implique, pour produire du gaz vert, la fermentation de déchets organiques au moyen de la méthanisation, rappelle Engie.
En revanche, une +nouvelle approche+ de conversion (actuellement en phase de démonstration) consiste à gazéifier la biomasse sèche, comme les déchets ligneux, la paille et les résidus secs issus des forêts, de l'agriculture et de l'industrie papetière, explique l'entreprise française.

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(Yvelines) Zoo de Thoiry : huit villages et un château bientôt chauffés grâce au fumier d’éléphant

(Yvelines) Zoo de Thoiry : huit villages et un château bientôt chauffés grâce au fumier d’éléphant | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

C’est un équipement dernier cri, inventif, écolo. Et positionné dans un environnement de choix… Au zoo de Thoiry, une unité de méthanisation est en train de sortir de terre. Dès janvier, elle produira du biogaz issu des déchets du zoo : en clair, le fumier de ses pensionnaires — essentiellement les éléphants — et les résidus végétaux.
Convertie en biométhane, cette énergie verte sera directement injectée dans le réseau GRDF et permettra les mêmes usages que le gaz naturel, avec un impact neutre sur l’environnement. Huit communes alentour consommeront le biométhane made in Thoiry. Les animaux tropicaux du zoo seront chauffés avec le gaz qu’ils auront contribué à produire, ainsi que le château de Thoiry, inscrit à l’inventaire des Monuments historiques, qui deviendra le premier château de France chauffé au biométhane.

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(Doubs) Avec la méthanisation, le maraîchage ça gaze 

(Doubs) Avec la méthanisation, le maraîchage ça gaze  | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

Un Gaec du Doubs a franchi le pas en 2011. Un investissement très lourd, 1,6 millions d'euros, mais désormais deux salariés ont été embauchés pour assurer la culture des légumes de saison maintenus à la bonne température grâce à l'énergie produite par l'utilisation du biogaz issu de l'unité de méthanisation

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(France) Gaz renouvelable : tous les feux sont au vert

(France) Gaz renouvelable : tous les feux sont au vert | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

L’injection de biométhane dans le réseau de gaz, autorisée depuis 2011 seulement, croît très vite. En France, il existait 26 sites d’injection fin 2016 (contre 17 fin 2015) pour une production totale de 215 GWh, équivalent à la consommation de 18 000 logements ou 1 000 bus. En mars, on comptait déjà six sites de plus. Les pouvoirs publics ne sont pas étrangers à cette envolée. Ils voient dans cette énergie renouvelable de multiples avantages : baisse des émissions de gaz à effet de serre (GES), meilleure gestion des déchets, moindre dépendance du pays aux importations de gaz, complément de revenus pour les agriculteurs, créations d’emplois… La filière biométhane pourrait créer «de 2 000 à 3 000 emplois directs non délocalisables à l’horizon 2020», estimaient en février plusieurs gros acteurs, dont GRDF, le principal distributeur de gaz en France. Pour l’ensemble de la filière biogaz, le chiffre grimpe à «plus de 10 000 emplois de développement-construction et près de 5 000 dans l’exploitation et la maintenance». De quoi, au-delà des grands groupes comme Engie, profiter à des PME comme Chaumeca (Nord) ou Prodeval (Drôme). La filière étant toute jeune, le coût de production reste élevé (quatre à cinq fois le coût du gaz fossile importé). Pour l’aider à décoller, l’Etat la soutient en assurant aux producteurs de biométhane (agriculteurs, industriels, collectivités…) la vente de leur gaz à un tarif avantageux, garanti pour quinze ans. La loi de transition énergétique de 2015 fixe, elle, un objectif de 10 % de gaz renouvelable consommé en 2030.

Aujourd’hui, les consommateurs de gaz vert sont quasi exclusivement des collectivités et entreprises. Et son principal usage est le biométhane carburant, aussi appelé BioGNV. En plus des stations privatives, une quarantaine de stations publiques de gaz naturel pour véhicule (GNV) en proposent, selon l’Association française du GNV. Et les ouvertures se multiplient en 2017, notamment de la part d’Engie et de sa filiale GNVert. 
Pour le consommateur, nul besoin de changer d’installation et le gaz vert ne coûte pas forcément plus cher. «Ce gaz sera donc même moins cher pour les particuliers qui voudront en utiliser pour leur chaudière, par exemple», assure Christophe Bellet, de GRDF. Quant à savoir si le gaz a bien été produit à partir de sources renouvelables, un mécanisme bien rôdé et contrôlé de «garanties d’origine» (GO) permet de le certifier. Pour chaque MWh de biométhane injecté dans le réseau, une GO est créée. Les fournisseurs de gaz vert s’engagent à acheter auprès des producteurs autant de GO que leurs clients ont consommé.
La vision d’Enercoop, un des fournisseurs du marché : «Le gaz renouvelable peut être un formidable levier d’accélération de la transition énergétique et écologique, de réappropriation citoyenne de ces enjeux, à condition de soutenir les projets de méthanisation vertueux, de taille raisonnable, qui associent différents acteurs sur un même territoire», explique Suzanne Renard, directrice du projet gaz du fournisseur. 

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(Ile-de-France) 120 000 Parisiens invités à trier leurs déchets alimentaires

(Ile-de-France) 120 000 Parisiens invités à trier leurs déchets alimentaires | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

A partir de ce mercredi, les XIIe et IIe arrondissements expérimentent le tri des biodéchets. 3 200 poubelles à couvercle marron vont être installées d’ici à juillet.
Désormais, pour 120 000 Parisiens, jeter les épluchures de carotte, les coquilles d’œufs ou les sachets de thé ce ne sera plus dans le bac vert mais… dans le bac marron. Engagée dans une stratégie zéro déchet, la Ville de Paris franchit une marche supplémentaire dans le tri sélectif en expérimentant la collecte des déchets alimentaires dans les XIIe et IIe arrondissement. «Une vraie révolution, salue Mao Péninou, adjoint (PS) en charge de la propreté. C’est la première fois depuis 2002 et l’apparition des bacs blancs (NDLR : pour le verre) et jaunes (journaux, plastique, carton) que l’on lance une nouvelle collecte à Paris.»
Si tout se passe bien, la capitale entière passera à la collecte des biodéchets avant 2020, à l’instar de San Francisco ou Milan. «C’est la clé pour assécher les poubelles dont 10 à 20 % sont constituées de déchets alimentaires, souligne Mao Péninou. On gagne ainsi des tonnes de déchets qui ne sont plus incinérés. Et on sait aussi que cela incite les Parisiens à mieux trier le reste de leurs poubelles».
Quant à nos restes de repas, ils seront transformés en engrais agricole ou valorisés dans des usines de méthanisation qui les convertiront en chaleur et électricité ou en biocarburant pour les bus ou… les bennes de collecte. «Notre objectif sur ces deux premiers arrondissements est de ramasser 3 500 t de déchets chaque année», précise l’adjoint.

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(France) L'essor du biométhane « est encore très lent »

(France) L'essor du biométhane « est encore très lent » | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

Le think tank France Biométhane et le cabinet SIA Partners ont publié ce 27 avril la deuxième édition de leur observatoire du biométhane en France.
Le marché a décollé. Au mois de mars 2017, la France comptait 29 unités de biométhane pour une capacité totale de production de 0,44 TWh/an. Cette année, 3 nouvelles unités ont déjà été raccordées après les 9 de 2016 et les 11 de 2015. Ajoutons les 241 projets inscrits dans la file d'attente de raccordement aux réseaux de gaz de GRDF et GRTgaz, l'injection de biométhane dans les réseaux connaît un net développement. Mais cette tendance est encore insuffisante pour atteindre les objectifs fixés, affirme le think tank.
Pour mémoire, la programmation pluriannuelle de l'énergie prévoit d'atteindre 1,7 TWh en 2018 et 8,0 TWh en 2023. Et le gouvernement a fixé un objectif de 10 % de biométhane dans la consommation française de gaz naturel en 2030. « Les chiffres de la croissance de la filière injection de biométhane ne doivent pas masquer le fait que son développement est encore très lent par rapport aux objectifs, et son financement est encore largement freiné par les réticences des banques face à des risques importants », insiste par communiqué Cédric de Saint Jouan, président du think tank.
Parmi les freins identifiés, France Biométhane déplore la complexité des régimes d'autorisations pour l'exploitation des unités et pour la valorisation des digestats. La durée du tarif d'obligation d'achat du biométhane injecté, fixée à 15 ans, est jugée trop courte. « Pour rassurer les banques, il est nécessaire de prolonger ce tarif à 20 ans », réclame Cédric de Saint Jouan.

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(PACA) Première unité de méthanisation de fruits et légumes de la région 

(PACA) Première unité de méthanisation de fruits et légumes de la région  | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

Les frères Tamisier se sont déjà illustrés en étant les premiers producteurs français de pommes biologiques. Aujourd'hui avec cette nouvelle démarche de valorisation des déchets, ils innovent une fois de plus.
L'unité, baptisée "Tamisier environnement" va être alimentée toute l'année par les écarts de tri de l'exploitation et des exploitations aux alentours. Chaque année, 10 000 tonnes de fruits et légumes vont être transformés en 900 000 m³ de biogaz, qui produiront 2 000 000 kWh d'énergie thermique et 1 900 000 kWh d'électricité. La chaleur est valorisée pour le chauffage d'une serre de 3000 m2, construite simultanément à l'unité de méthanisation, et la production d'eau chaude sanitaire des logements des saisonniers.

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(France) La méthanisation à la ferme, à la recherche d’un second souffle

(France) La méthanisation à la ferme, à la recherche d’un second souffle | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

Sur les 129 unités de méthanisation en fonctionnement ou en construction en Bretagne et Pays de la Loire, les installations à la ferme constituent un peu plus de la moitié du total des réalisations. Mais elles représentent moins du quart de l’énergie primaire produite. La plupart des unités agricoles ont une puissance installée comprise entre 100 et 300 kW électrique (kWe), alors que certaines unités industrielles dépassent 1 000 kWe. Elles fonctionnent principalement à partir des effluents des élevages (73 % des apports de substrat en moyenne pour les installations individuelles).
Selon une analyse réalisée pour l’Ademe et la région Bretagne portant sur 31 unités de méthanisation, les coûts de construction ramenés au kWe augmentent sensiblement depuis 2009, année des premières installations. "Les nouvelles entreprises présentes sur le marché ne tirent pas les prix à la baisse", constate Lionel Tricot, qui a dirigé cette étude. Il faut compter aujourd’hui entre 8 000 et 11 000 €/kWe, selon le niveau d’autoconstruction et d’équipements déjà présents (fosses à lisier, télescopique…).
Selon une prospective réalisée par l’Ademe, deux principaux paramètres vont influencer le développement de la méthanisation dans les années à venir : la gestion des approvisionnements (locale ou globale), et la valorisation des produits issus de la méthanisation (digestat, biogaz, chaleur), simple ou multiple. 
Si la rentabilité des premières installations a pu être difficile à atteindre, plusieurs éléments incitent à l’optimisme. Actuellement, les digestats ne sont que rarement valorisés, puisqu’ils sont considérés comme un déchet. C’est un enjeu important de rentabilité. L’autre enjeu, c’est la chaleur et sa valorisation. Selon Hervé Gorius, qui intervient pour les Chambres d’agriculture, l’idéal serait d’entrer dans une "économie circulaire du déchet vert". Il faudrait séparer les déchets pour mieux les valoriser au lieu de les mélanger. C’est un enjeu essentiel à l’échelle des territoires. La filière biogaz atteint aujourd’hui un premier stade de maturité. Sur le moyen terme, la plupart des projets atteignent leurs objectifs de rentabilité.

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(Haute-Garonne) Méthanisation à Ginestous

(Haute-Garonne) Méthanisation à Ginestous | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

Un gigantesque chantier est prévu à la station d'épuration de Ginestous, à Toulouse. Ce projet de méthanisation pourrait entraîner la fin des mauvaises odeurs. 
La station traite chaque jour – en moyenne – 105 000 m3 d’effluents, soit environ 530 000 habitants raccordés. 
Construite en 1945, en bord de Garonne, la station d’épuration de Ginestous collecte les eaux usées de Toulouse et de plusieurs communes alentours. 
Le site s’étend sur une superficie de 20 hectares, tandis que la capacité maximale est de 950 000 équivalent-habitants. De quoi susciter l’inquiétude des riverains, surtout pendant l’été, période où les boues produites lors du traitement sont évacuées…
Les nuisances olfactives sont principalement dues au stockage des boues et à la zone de dépotage.
Plusieurs agrandissements ont eu lieu à Ginestous dans les années 80, puis en 2004 avec un programme de traitement de nouvelle génération, par biofiltration
Depuis ces investissements dans les années 2000 pour couvrir et désodoriser, Bernard Soléra assure que les nuisances olfactives n’ont plus rien à voir avec celles connues dans le passé. « Il y a encore une marge de progression », reconnaît toutefois l’élu de Toulouse Métropole. D’où le projet de méthanisation lancé en décembre 2016 et qui pourrait entraîner une réduction notable des mauvaises odeurs. Un investissement estimé entre 24 et 26 millions d’euros.

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(Essonne) Le Siredom expérimente la collecte des biodéchets 

(Essonne) Le Siredom expérimente la collecte des biodéchets  | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it
Cette expérimentation mobilise cinq collèges, cinq lycées et cinq écoles primaires, qui vont installer des tables de tri pour collecter les restes de repas. Le Siredom estime ainsi que 150 tonnes de biodéchets seront collectés par an, et valorisés par compostage ou méthanisation.
more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(Savoie) Albertville, la ville française qui veut se chauffer au fromage

(Savoie) Albertville, la ville française qui veut se chauffer au fromage | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

En 1962, Charles de Gaulle a demandé : "Comment voulez-vous gouverner un pays où il existe 258 variétés de fromage ?" Il aurait peut-être dû réfléchir à la manière dont la fermentation de celui-ci pourrait l'aider à relancer son pays.

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(Haute-Garonne) La méthanation s’allie à la méthanisation 

(Haute-Garonne) La méthanation s’allie à la méthanisation  | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

Le projet de recherche Hycabiome vise à utiliser la méthanation biologique pour épurer le biogaz issu des méthaniseurs et des stations d’épuration.
Les stations d'épuration peuvent produire du biogaz, comme ici l'unité Biovalsan de Suez à Strasbourg. Suez
Comment coupler la méthanisation à la méthanation biologique ? Tel est le sujet de recherche du projet Hycabiome. Il réunit le laboratoire d’ingénierie des systèmes biologiques et des procédés (LISBP) de l’Insa Toulouse, les bureaux d’études Hespul et Solagro, la start-up Leaf et le centre régional d’innovation et de transfert de technologie GPTE.

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

(Haute-Garonne) Toulouse. la station d’épuration de Ginestous fabriquera du biogaz par méthanisation

(Haute-Garonne) Toulouse. la station d’épuration de Ginestous fabriquera du biogaz par méthanisation | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

Toulouse Métropole a décidé, lors du bureau métropolitain du jeudi 1er décembre, d’assurer le portage des études de conception et des travaux spécifiques du projet de méthanisation et de valorisation des boues de la station d’épuration de Ginestous Garonne (STEP) en maîtrise d’ouvrage publique.

more...
No comment yet.