Échos circulaires de la matière organique
2.5K views | +2 today
Follow
Échos circulaires de la matière organique
D'ici, d'ailleurs, double fil rouge : économie circulaire et matière organique. Exemples de sujets de prédilection : les bio-déchets, la conservation des sols, le compostage, les nouvelles filières de la bio-économie, le marc de café, les circuits courts, etc. Tout est lié.
Your new post is loading...
Scooped by Anne V.
Scoop.it!

(Auvergne-Rhône-Alpes) Agriculture biologique : un marché à forte croissance

(Auvergne-Rhône-Alpes) Agriculture biologique : un marché à forte croissance | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

En France, la consommation de produits issus de l’agriculture biologique a augmenté de 20 % en 2016. Selon les chiffres de l’Observatoire de l’Agence Bio, les ventes de produits estampillés « bio » ont dépassé les 7 milliards d’euros l’an passé. Un marché en très forte croissance. Si les magasins spécialisés bénéficient de cette dynamique, les « petits producteurs » tirent également leur épingle du jeu.
A Orcet, dans le Puy-de-Dôme, depuis 17 ans, le marché rencontre, lui aussi, un vif succès. Chaque semaine, une dizaine d’agriculteurs en bio s’y retrouve.
Les clients recherchent ici la qualité des produits mais aussi une production plus respectueuse de l’environnement, du bien-être animal et donc plus saine.
« En 3, 4 ans, la fréquentation a doublé. Le chiffre d’affaire aussi » se satisfait Dominique Champru, maraîcher fidèle du marché d’Orcet.
En Auvergne, en 2016, 232 exploitations agricoles se sont converties en bio contre 137 en 2015.
La région Auvergne-Rhône-Alpes a fixé pour objectif : 30 % d'agriculteurs bio en plus dans les 5 ans qui viennent.
En 2017, elle va y consacrer un peu plus de 2 millions et demi d'euros.

more...
No comment yet.
Scooped by Organic'Vallée
Scoop.it!

Bretagne) Porc : passer en bio, une solution à la crise qui reste ardue

Bretagne) Porc : passer en bio, une solution à la crise qui reste ardue | Échos circulaires de la matière organique | Scoop.it

"J’arrive dans un secteur porteur, ça fait un bien fou au moral…" En pleine crise du porc, Gildas Alleno, 37 ans, s’est endetté jusqu’au cou pour convertir en bio son élevage du centre Bretagne. Mais la marche est si haute que bien peu peuvent espérer la franchir.

more...
No comment yet.